Quels sont les avantages d’opter pour des balises K5B ?

La gamme de panneaux de danger et de chantier existants est très diversifiée, et toutes ces balises ont leur propre utilité. Pourtant, une entreprise de service d’entretien de la voirie, une société de construction ou une commune n’a pas forcément besoin de posséder tous ces équipements de signalisation.

Certains s’avèrent plus pratiques, plus utiles et plus adaptés à certains usages, comme c’est le cas du piquet de chantier K5B ou K5B.

Si ce type de balise a assez peu d’intérêt pour les agents qui travaillent sur autoroute ou uniquement sur des voies urbaines, elle n’en reste pas moins très avantageuse dans bien d’autres circonstances. Voici donc toutes les bonnes raisons d’opter pour les piquets K5B !

Des panneaux peu encombrants

Le premier atout des balises K5B, c’est leur facilité à être transportées et stockées. Il s’agit probablement des panneaux de chantier les moins encombrants, car ils se composent d’un simple piquet et d’une plaque de couleur rouge et blanche. La hauteur totale du piquet est généralement de 1 mètre ou 1,10 mètre, tandis que le panneau mesure 375 x 150 mm ou 380 x 155 mm.

Les entreprises ou les communes qui disposent d’un petit espace de stockage peuvent donc aisément détenir des dizaines de piquets de ce type, sans que cela ne devienne gênant. Il est facile de les stocker sur palette ou de les ranger dans un caisson. De même, leur transport ne nécessite pas un véhicule spécifique ou une remorque : les piquets peuvent tout à fait entrer dans le coffre d’un véhicule utilitaire.

Une facilité d’installation

Implanter des piquets K5B ne requiert aucune technicité ni aucun outil bien spécifique, si ce n’est un marteau ou un maillet. La pointe biseautée du piquet permet en effet de le planter aisément dans le sol.

De plus, le faible poids de ces balises (toujours moins de 2kg, et souvent moins de 1,5 kg) les rend faciles à manipuler. Au contraire, les socles qui permettent par exemple de maintenir des balises de type K5C ou de lester des panneaux indiquant des travaux peuvent peser plus d’une dizaine de kilos. À la longue, et s’ils ne respectent pas les recommandations pour le port de charges lourdes, les ouvriers qui déplacent ces socles peuvent développer des douleurs musculaires et articulaires.

Avec les balises K5B, aucun risque pour les agents qui utilisent ces panneaux de se faire mal au dos ou aux épaules. La seule précaution à prendre est lors de l’installation du piquet s’il y a lieu de l’enfoncer à l’aide d’un maillet.

Les piquets sont aussi relativement simples à enlever : il suffit de tirer dessus pour le faire sortir du sol, en prenant garde à mettre des gants pour éviter les blessures.

Un balisage indispensable en bord de chaussée

Le piquet K5B n’est pas seulement pratique, il est parfois tout simple essentiel. Effectivement, lorsqu’il s’agit d’avertir d’un danger temporaire ou d’une section de chantier sur le bord de la route, les cônes et autres balises de position ne sont pas adaptés.

C’est notamment le cas le long de la chaussée, lorsque l’accotement est pentu ou que le sol n’est pas nivelé. Il en va de même sur les zones de chantier (construction, création de nouvelles canalisations, enterrement de fils électriques, etc.), où le sol n’est pas toujours propice à l’installation d’autres types de panneaux pendant la durée des travaux.

Le piquet devient alors la seule solution sûre et efficace, puisqu’il peut être installé dans n’importe quel endroit où le sol est suffisamment meuble, qu’il soit plat ou non. Il a par ailleurs l’avantage d’être disponible en simple face ou double face, pour pouvoir fournir les indications nécessaires aux véhicules venant des côtés gauche et droit de la voie de circulation.

Des panneaux temporaires, mais solidement ancrés

Un panneau de chantier n’a pas vocation à être installé de manière durable, mais il ne faut pas pour autant négliger la sécurité de son implantation. Pour assurer son rôle et alerter les usagers, il doit rester bien en place, quelles que soient les conditions.

Sur les chantiers fixes, les piquets K5B ont ainsi l’avantage de pouvoir être implantés profondément dans le sol sans risque de tomber. Pour garantir cette installation, il faut toutefois s’assurer de la stabilité du sol et enfoncer suffisamment le piquet.

Des équipements multifonctions

Nous avons jusqu’ici évoqué la balise K5B en tant que panneau d’indication d’un danger. Mais ce piquet peut aussi être utilisé de manière à constituer une barrière.

Le K5B permet de créer une zone délimitée en ajoutant entre chaque piquet, de la rubalise de chantier rouge et blanche, du grillage de signalisation orange, ou de la chaîne de signalisation. Nous vous conseillons d’attacher ces accessoires de signalisation à intervalles réguliers des piquets de chantier. Ce n’est bien entendu pas l’utilisation première du panneau K5B, et d’autres piquets spécifiques au balisage de chantier existent, mais cette polyvalence peut être la bienvenue lorsque l’on ne dispose pas du matériel parfaitement adéquat. Cette solution peut-être envisagée pour créer un balisage lorsque des agents entretiennent un espace vert, lorsque des travaux ont lieu sur une aire de pique-nique d’autoroute ou sur un chantier de construction par exemple, où le sol est souvent propice à l’implantation de ce type de piquets.

Des piquets régis par des normes assurant la sécurité

Au moment de choisir des panneaux de chantier, il est important de s’intéresser aux normes auxquelles ils répondent. Les balises K5B ont l’avantage d’être encadrées par la norme XP P98-541, spécifiant notamment les dimensions requises. De cette façon, il est facile de savoir si le piquet respecte la réglementation, mais surtout s’il sera adapté pour garantir la sécurité des agents et des véhicules sur la section dangereuse.

Il faut également savoir que ces piquets disposent d’un film réfléchissant au choix de classe T1 ou T2. Cette deuxième classe est à privilégier et elle est même parfois obligatoire. Les piquets de classe T2 assurent un niveau de visibilité intermédiaire et sont visibles à 250 mètres. En utilisant ces panneaux d’indication de danger, on sait que l’on peut avertir correctement les usagers. De plus, la classe du film rouge et blanc garantit une certaine durée de vie du produit, lorsqu’il est stocké et transporté dans des conditions adéquates. Acheter un piquet de signalisation K5B aux normes, c’est donc aussi l’assurance de disposer d’un panneau durable (jusqu’à 10 ans en classe 2).

Des prix adaptés à des petits budgets

Pour les petites communes ou les TPE, investir dans des panneaux pour la sécurité sur les voies de circulation et les chantiers peut vite creuser un trou dans le budget. Cependant ces éléments de signalisation routière utilisés dans un cadre temporaire, sont pourtant souvent obligatoires.

Là est tout l’intérêt du piquet K5B, dont le prix est relativement accessible. Bien entendu, il ne pourra pas remplacer certains autres panneaux, comme l’interdiction de dépasser ou de limitation de vitesse par exemple, mais il pourra faire office d’indication de danger à un coût moindre, par rapport à d’autres types de balises ou des cônes.

Voir notre guide d’achat des piquets de chantier.

QUI SOMMES-NOUS?

Vous souhaitez en savoir plus sur nous, sur notre savoir-faire et où nous fabriquons nos produits ?

A propos

PIQUETS ET BALISES K5B

SUIVEZ NOUS SUR LINKEDIN

Notre entreprise

Notre PDG

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de conseils sur nos produits ? N'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider.

Contact