La signalisation d’un chantier avec une barrière de regard

Le responsable d’un chantier a la charge de procéder à la signalisation et au balisage de la zone de travaux lors d’une intervention sur un regard situé sur la chaussée ou le trottoir.

Les entreprises de travaux publics doivent donc prendre toutes les mesures nécessaires pour signaler et sécuriser le chantier, de jour comme de nuit.

La mise en sécurité de ce dernier impose d’avoir en stock des barrières de protection contre les risques de chutes. Outre les cônes de signalisation du chantier, l’entreprise emploie régulièrement l’utilisation d’une barrière de regard extensible en acier pour prévenir le danger.

Qu’est-ce qu’une barrière extensible de regard ?

Une barrière de regard est composée de tubes et de fer-plat croisés en acier de couleur blanche et rouge. Ceux-ci sont maintenus par des rivets renforcés permettant l’extension de la barrière. Ce système de sécurisation d’un chantier temporaire est généralement positionné autour d’un regard situé sur la voie publique. Les entreprises de travaux publics utilisent également ces barrières pour signaler une zone dégradée de la chaussée.

La barrière extensible s’adapte à chaque type de chantier et s’étend sur une surface supérieure à 1,50 m². Sa mise en place est simple puisqu’il suffit de la poser au sol et d’étendre la barrière selon la zone à baliser. La barrière fermée est maintenue par un loquet venant se loger dans un ergot et se transporte très facilement d’un chantier à un autre.

Prévention des risques et barrière de chantier

Les entreprises de travaux publics sont soumises à une obligation de prévention des risques, tant pour le personnel déployé sur le chantier que pour les usagers. La sécurité sur un chantier est donc vérifiée à maintes reprises par le donneur d’ordre et par l’entreprise de BTP. Cette dernière impose ainsi certaines mesures de protection à ses employés. Chacun doit prendre en considération et comprendre qu’il est le garant de sa propre sécurité, mais également de celle des autres.

La prévention des risques sur les chantiers passe par le respect du règlement défini dans le cahier des charges et par l’information sur la sécurité remise au personnel. À cet effet, le responsable du chantier s’assure que chacun :

  • porte bien ses accessoires de sécurité : casque, chaussures de sécurité ou baudrier ;
  • a mis en place des filets de protection en cas de travail en hauteur : filet de protection de façade, filet anti-projection ;
  • utilise des accessoires de balisage et de signalisation de chantier : barrière de chantier, panneaux de signalisation temporaire, clôture, grille, cônes de chantier, balise K5C, etc.

Ces éléments de sécurité permettent ainsi d’éviter nombre d’accidents face au danger de travailler sur un chantier.

Une barrière extensible de regard est une solution facile à mettre en œuvre. Un chantier temporaire signalé par une barrière de chantier droite ou extensible est la solution la plus rapide pour sécuriser les accès et prévenir d’un danger sur une voie de circulation ou un trottoir.

Balisage efficace pour être visible

Le balisage définit une zone en travaux. Il rend visible le chantier en cours et prévient un danger. Ce balisage peut être installé à l’aide de poteaux et de grilles de clôture, de panneaux pleins de protection brise-vue, de filets ou par la mise en place de barrières droites ou extensibles venant protéger une intervention temporaire sur la chaussée ou sur un regard.

Le balisage a pour objectif de :

  • sécuriser les accès en interdisant l’accès total au chantier ;
  • empêcher l’accès à une zone du chantier ;
  • sécuriser le personnel ;

Il doit donc être efficace et visible de loin, de jour comme de nuit. L’équipe intervenant sur le chantier installera également un éclairage nocturne et procédera à la mise en place de cônes et de plots de signalisation en sus du déploiement des barrières extensibles de regard en acier.

La barrière extensible de chantier est revêtue d’une peinture thermolaquée blanche et rouge pour une bonne visibilité de jour. Elle est ensuite recouverte d’un film rétroréfléchissant qui assure qu’elle soit vue de nuit dans la lumière des phares des véhicules passant à proximité du chantier.

Type de chantier et choix de la barrière de protection

La barrière de protection du chantier doit être adaptée aux travaux réalisés. La barrière extensible de regard protège et assure la sécurité des interventions sur la voie publique, dès lors que la plaque de fermeture du regard est retirée.

Le personnel a donc obligation de mettre en place cette barrière avant le commencement des travaux et d’assurer leur signalisation. Une barrière extensible de regard vient ainsi protéger tant le personnel que le public dans le cadre de travaux de :

  • raccordement de tuyaux sous terrains ;
  • passage de câbles électriques, de téléphone ou de fibre optique ;
  • nettoyage d’égouts ou de fosses ;
  • réfection d’une partie de la chaussée.

Cette barrière de forme carrée remplit alors parfaitement son rôle de protection et doit être laissée en place le temps de la durée du chantier.

Entretien d’une barrière extensible de regard

Le procédé de thermolaquage de la peinture lui assure une excellente résistance aux intempéries et aux conditions climatiques extrêmes. Le thermolaquage consiste à appliquer une peinture en poudre par projection fine sur les tubes acier de la barrière. Cette poudre est maintenue par l’électricité statique et est ensuite chauffée à 200 °C durant 20 minutes. Cette cuisson permet d’obtenir un revêtement laqué brillant très résistant, notamment aux chocs et aux nombreuses manipulations qu’entraîne l’utilisation de la barrière sur un chantier.

Le film rétroréfléchissant posé sur la barrière vient renforcer la protection de la peinture contre les rayures et détériorations extérieures, en plus d’assurer un rôle de sécurité nocturne.

Les rivets de fixation des tubes en acier sont renforcés et traités contre la corrosion. Ils assurent ainsi parfaitement leur rôle extenseur de la barrière lors de son ouverture et de sa fermeture.

Les pieds sont antidérapants. Ils sont munis de patins en caoutchouc qui empêchent l’acier de la barrière d’être en contact direct avec le sol. C’est un avantage supplémentaire pour de longues années d’utilisation de ce matériel soumis à une forte sollicitation.

Ainsi protégée, la barrière extensible de regard ne nécessite que peu d’entretien. Elle peut être nettoyée à l’aide d’un simple jet d’eau, mais supporte également un nettoyage haute pression léger si nécessaire. Afin de conserver sa barrière de regard en bon état, il est recommandé d’apporter une attention toute particulière aux rivets renforcés qui ne doivent pas être altérés ou abîmés puisqu’ils ont la lourde responsabilité d’assurer le fonctionnement de la barrière extensible.

Pour conclure, la barrière extensible de regard est le matériel le plus utilisé par les professionnels pour protéger l’accès à un chantier temporaire lors d’une intervention sur la chaussée. Elle est rapidement mise en œuvre et se range facilement dans le stock de matériel de sécurisation d’un chantier.

Voir notre guide d’achat des barrières de regard.

QUI SOMMES-NOUS?

Vous souhaitez en savoir plus sur nous, sur notre savoir-faire et où nous fabriquons nos produits ?

A propos

BARRIERES DE REGARD EXTENSIBLES

SUIVEZ NOUS SUR LINKEDIN

Notre entreprise

Notre PDG

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de conseils sur nos produits ? N'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider.

Contact