À quoi sert un ralentisseur et dans quels contextes installe-t-on ce dispositif ?

Le ralentisseur routier fait partie intégrante du paysage routier en France, en particulier en agglomération ou en zone privée comme les parkings, universités, centres commerciaux. Si en tant qu’automobiliste, on le considère parfois comme un obstacle, son utilité est pourtant bien réelle.

Mais pourquoi les collectivités et les entreprises ont-elles intérêt à mettre en place ces plateaux et blocs de ralentissement ? L’idée première est en toute logique de faire ralentir les véhicules qui empruntent les voies qui en sont dotées, dans un souci de sécurité, mais pas uniquement.

Faisons le point sur les fonctions des ralentisseurs de façon générale, mais aussi sur les avantages de l’installation de ralentisseurs par rapport à la construction de plateaux et autres dos d’âne !

Garantir la sécurité des automobilistes et des piétons

À l’évocation des ralentisseurs, il vient spontanément à l’esprit les dos d’âne et les coussins berlinois, que l’on retrouve dans les agglomérations. Leur objectif est simple : réduire la vitesse des véhicules, afin qu’ils ne se mettent pas en danger, et ne mettent pas en danger non plus les autres automobilistes. C’est pourquoi il est assez fréquent de voir des ralentisseurs dans des villages où la chaussée est étroite ou lorsqu’une ligne droite pourrait inciter les conducteurs à dépasser la limite de 30 ou 50 km/h. Les simples panneaux de signalisation et le marquage au sol ne sont effectivement pas toujours suffisants pour faire respecter les règles du Code de la route. En revanche, le ralentisseur ne laisse d’autre choix que de ralentir ; l’inconfort de rouler à haute vitesse sur un dos d’âne et les dommages que cela peut occasionner sur le véhicule dissuadent fortement les usagers de faire preuve de zèle.

Mais les ralentisseurs ont aussi et surtout vocation à assurer la sécurité des piétons. En effet, il n’est pas rare de constater la présence de coussins berlinois, de plateaux (ralentisseurs de type trapézoïdal) ou encore de systèmes d’écluse à proximité des écoles ou des gymnases par exemple. En obligeant les véhicules à ralentir, cela leur laisse plus de temps pour anticiper l’éventuelle traversée d’un groupe d’enfants. D’ailleurs, on trouve aussi souvent un ralentisseur routier au niveau d’un passage piéton lorsque l’on se trouve dans une zone fréquentée. Rien d’étonnant lorsque l’on constate qu’un tiers des personnes mortellement touchées dans un accident en agglomération sont des piétons et que la vitesse est l’un des principaux facteurs de ces types d’accidents.

Dans le cadre de zones privées, comme des parkings, des entrées d’usine, des stations-service, etc., les ralentisseurs ont le même objectif : inciter au ralentissement, afin de préserver la sécurité de tous. Dans ces espaces parfois restreints et fréquentés, il paraît en effet très dangereux de circuler au-delà d’une certaine vitesse et les ralentisseurs en caoutchouc sont alors parfaitement adaptés.

Fluidifier le trafic routier

Aménager la voirie en installant des ralentisseurs n’a pas comme unique objectif de réduire le nombre d’accidents et leur gravité. Il s’agit aussi d’un dispositif qui aide à contrôler la vitesse afin de mieux anticiper et réguler le flux de véhicules.

Effectivement, en cas de trafic abondant, les automobilistes et conducteurs routiers peuvent avoir tendance à accélérer et freiner de façon assez brusque, ce qui n’aide pas à fluidifier la circulation. En revanche, lorsque des ralentisseurs sont installés, les usagers de la route savent qu’ils ont plutôt intérêt à limiter leur vitesse. Ils anticipent mieux les actions des autres conducteurs et gardent une conduite plus fluide, limitant les embouteillages.

De plus, en obligeant les voitures à circuler à une vitesse maximale grâce aux ralentisseurs, il est plus facile pour les gestionnaires de la voirie d’anticiper les comportements. Cela leur permet par exemple d’ajuster les feux tricolores de sorte que le trafic soit le moins encombré possible.

Réduire les nuisances sonores

On y pense moins, mais le ralentisseur routier peut également être un outil intéressant pour faire baisser les décibels dans la rue !

En réduisant effectivement la vitesse de circulation grâce à des ralentisseurs, passant par exemple de 50 à 30 km/h, on peut minimiser le bruit jusqu’à 4 dB (A). À condition toutefois de favoriser l’implantation de ralentisseurs aux normes et qui ne sont pas eux-mêmes générateurs de nuisances sonores.

Cela peut être particulièrement intéressant dans des communes qui sont quotidiennement traversées par un flot de nombreux véhicules, ou en ville, où la circulation est presque continue et peut nuire au bien-être des riverains. Bien entendu, cet effet positif des ralentisseurs reste limité, puisqu’il est impensable de les implanter sur les voies les plus bruyantes que peuvent être les autoroutes et autres grands axes. De plus, la réduction de bruit obtenue peut être jugée peu significative pour justifier à elle seule l’installation de tels dispositifs. Toutefois, on peut y voir un bénéfice collatéral non négligeable.

Poser un ralentisseur pour éviter des travaux d’aménagement

Nous avons jusqu’alors évoqué les ralentisseurs sous toutes les formes, qu’ils soient complètement intégrés à la chaussée (plateau par exemple) ou installés avec un système de fixation adéquate (monobloc en caoutchouc pour voie privée par exemple). Chacun a ses avantages, mais pour une commune ou une entreprise privée, il peut être judicieux de préférer l’installation de ralentisseurs en kit, plutôt que de mener des travaux pour construire un dos d’âne ou un ralentisseur de type trapézoïdal.

Choisir d’implanter des ralentisseurs à fixer de type coussin berlinois ou ralentisseur pour voie privée permet d’abord de gagner un temps considérable. La pose s’effectue simplement en imbriquant les différents composants et les fixant au sol à l’aide de vis et de chevilles adaptées. Il faut donc seulement quelques heures, voire moins, pour mettre en place ces dispositifs, là où la construction d’un plateau requiert généralement plusieurs jours de travail. L’avantage est certain : il n’est pas nécessaire de bloquer ou de dévier la circulation pendant une longue durée.

Par ailleurs, les ralentisseurs en caoutchouc s’avèrent moins coûteux que des travaux d’aménagement de la voirie :

  • il faut moins de temps pour les installer, donc moins de main-d’œuvre ;
  • il n’est pas nécessaire d’utiliser un équipement sophistiqué ni des engins de chantier, que les communes n’ont pas toujours à disposition et doivent alors louer ;
  • en réduisant le niveau sonore grâce à ces ralentisseurs, on peut éviter de devoir remplacer tout le revêtement existant de la chaussée pour un type de revêtement de sol moins bruyant ;
  • l’implantation d’un coussin berlinois ne nécessite pas de créer une signalisation au sol, puisqu’un marquage est déjà intégré au ralentisseur.

Toutefois, l’installation de ralentisseurs en kit sur la voie publique ne dispense pas de la mise en place d’un panneau de signalisation verticale, au maximum à 50 mètres du dispositif.

Enfin, il est bon de noter qu’en choisissant des ralentisseurs préconçus et aux normes, les collectivités et entreprises s’assurent de respecter la règlementation. Il existe en effet des règles précises concernant la hauteur, la longueur et la largeur des ralentisseurs, qui ne sont malheureusement pas toujours suivies à la lettre quand il s’agit de construire des ralentisseurs intégrés à la chaussée. Au-delà des dégâts éventuels que cela peut causer aux véhicules, les automobilistes peuvent attaquer en justice le maire qui a décidé de les mettre en place et l’obliger à détruire un ralentisseur s’il est jugé illégal.

Voir notre guide d’achat des ralentisseurs routiers.

QUI SOMMES-NOUS?

Vous souhaitez en savoir plus sur nous, sur notre savoir-faire et où nous fabriquons nos produits ?

A propos

RALENTISSEURS ROUTIERS

SUIVEZ NOUS SUR LINKEDIN

Notre entreprise

Notre PDG

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de conseils sur nos produits ? N'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider.

Contact