Les barrières extensibles et les barrières TP de chantier

Les barrières de chantier regroupent différents types d’éléments de signalisation, dont les barrières TP extensibles. Reconnaissables généralement à leur couleur rouge et blanche, les barrières de chantier TP se déclinent en différentes formes et servent différents objectifs.

Comment différencier ces éléments de signalisation temporaire ? Comment les utiliser ?

Quelles sont les caractéristiques de cette signalétique de chantier ? Voyons ensemble les types de barrière de chantier extensible et leurs caractéristiques.

Quels sont les types de barrières de chantier ?

Les barrières de chantier relèvent de la signalisation temporaire. Elles se déclinent en plusieurs types. Leur rôle est d’avertir les usagers de la route, les agents de la voie publique, les travailleurs du BTP ou les employés en milieu industriel de la présence d’un risque éventuel.

On distingue différents types de barrières temporaires :

  • extensibles ;
  • extensibles en carré ;
  • de sécurité ;
  • Vauban ou de police ;
  • de type Heras.

Ces équipements de chantier varient entre eux selon leurs rôles, formes et matériaux de fabrication.

Qu’est-ce qu’une barrière extensible ?

La barrière extensible d’intervention, par sa flexibilité, permet différents usages :

  • délimitation d’une zone de chantier ;
  • interdiction d’accès à un local ;
  • sécurisation de zones dangereuses ;
  • protection au niveau d’une zone de circulation d’engins ;
  • matérialisation d’espaces à risque au sein d’usines ou d’entrepôts.

Faisant partie de la signalétique de chantier, elles indiquent aux usagers de la voie publique la proximité d’un danger ou d’une zone de chantier. Elles jouent donc un rôle de délimitation. En milieu industriel, les barrières extensibles indiquent la présence d’un danger ou l’interdiction d’accéder à un local donné aux employés. D’un point de vue pratique, les barrières extensibles se plient ce qui facilite leurs transport et stockage.

Les matériaux utilisés pour ces éléments de signalisation sont l’acier ou le polyéthylène haute densité. La hauteur de ce type de barrières varie entre 90 cm et 160 cm. Ces éléments de balisage de chantier varient également en largeur : elles peuvent délimiter des espaces allant de 2 m à 4 m. Les barrières extensibles que l’on retrouve sur le marché possèdent deux types de coloris :

  • rouge et blanc pour les interventions en extérieur ;
  • jaune et noir pour un usage en chantier interne ou au sein d’infrastructures telles que les usines, les entrepôts, etc.

Elles sont disponibles à l’unité ou en commande groupée et peuvent être complétées par des piquets K5B ou balises K5C.

Qu’est-ce qu’une barrière tp de regard extensible ?

Les barrières extensibles de regard servent à délimiter une ouverture ou un trou au niveau de la chaussée. Elles sont également appelées barrières extensibles carrées ou garde-fous extensibles. En acier thermolaqué ou en aluminium, elles peuvent sécuriser une surface au sol allant de 1 m² à 1,50 m² une fois déployées.

Leur rôle ? Avertir les usagers de la voie publique et les agents BTP de la présence d’un regard ou tout autre trou au sol afin d’éviter les chutes. Leur usage est temporaire. Pour assurer leur visibilité, elles possèdent deux couleurs : blanc et rouge. Enfin, une fois plié, ce type de barrière TP peut être maintenu fermé grâce à une sangle en cuir ou d’un crochet métallique.

Qu’est-ce qu’une barrière tp de sécurité ?

Une barrière de chantier TP de sécurité est un élément de signalisation temporaire mobile. Ce type de séparation se reconnaît à sa couleur rouge. Cette barrière intègre une plaque sur laquelle peut être ajouté un logo ou un texte par découpe laser par exemple. Pour assurer sa visibilité, plusieurs films rétroréfléchissant de classe T1 sont ajoutés. Ces barrières possèdent des crochets et des œillets latéraux permettant de les accrocher entre elles afin de créer une clôture.

Cet équipement de signalisation peut être utilisé :

  • au niveau des chaussées lors de travaux sur voirie ;
  • pour délimiter un périmètre autour d’une zone faisant l’objet d’asphaltage ;
  • pour encercler une tranchée creusée au sein de la voie publique.

Par sa présence, elle informe les usagers de la voirie de la présence d’un danger. Ce type de barrières de protection peut être posé sur socle (en plastique, en béton, etc.) ou posséder des pieds de fixation qui lui assurent stabilité et maintien.

Qu’est-ce qu’une barrière Vauban ou de type police ?

La barrière Vauban porte différents noms : barrière mobile, barrière de police, ou encore barrière de contrôle de foule. En Belgique, elle est appelée barrière Nadar. Le nom Vauban lui est dédié en France. Elle est généralement utilisée par les collectivités lors des manifestations et des évènements sportifs ou festifs rassemblant beaucoup de monde afin de canaliser les mouvements de foule. Mais elle peut également être présente au sein des chantiers.

La barrière Nadar existe en 14 ou 18 barreaux. Elle est fabriquée en acier galvanisé à chaud ou en polypropylène copolymère. Elle peut accueillir des plaques portant un message à l’attention des agents de chantier ou des passants. Ces barrières sont équipées de crochets latéraux (en haut et en bas) ou d’œillets pour leur montage. Les barrières à crochets s’insèrent dans celles à œillets afin de former une ligne de barrières.

Des modèles en plastique existent spécialement pour les chantiers. Plus légères que celles en acier, elles nécessitent parfois le recours à des socles de lestage pour leur maintien.

Qu’est-ce qu’une barrière type Heras ?

Les barrières de type Heras en acier se déclinent en différentes formes. Elles peuvent être grillagées, pleines ou mixtes. Elles permettent de délimiter une zone de chantier ou un espace à sécuriser. On les retrouve sur les chantiers de construction et de démolition. Elles assurent la protection des passants et des véhicules à proximité du chantier en question. Ces équipements servent aussi à protéger le matériel utilisé par les agents du BTP de tout vandalisme grâce à leur hauteur (2 m à 2,5 m). Elles sont utilisées en extérieur. Accrochées les unes aux autres, elles forment une clôture sécurisante efficace. Le recours aux barrières pleines assure une plus grande confidentialité comparé à l’utilisation de barrières grillagées ou mixtes. Enfin, la fixation de ces barrières se fait sur des blocs en béton afin de former une clôture encerclant l’ensemble de la zone de chantier.

En conclusion, les barrières de chantier participent au balisage des zones de travaux ou à risque. Elles possèdent différentes tailles et formes répondant à l’usage qu’on en fait. Ainsi, on préférera une barrière extensible pour délimiter des petits espaces de chantier ou pour interdire l’accès à un lieu donné à une barrière type Heras censée protéger une zone plus grande. Enfin, la conception de ces équipements de chantier tient compte du stockage et du transport. Il en résulte un large choix de matériaux dans leur fabrication : PVC, polyéthylène haute densité, aluminium, plastique et acier galvanisé.

QUI SOMMES-NOUS?

Vous souhaitez en savoir plus sur nous, sur notre savoir-faire et où nous fabriquons nos produits ?

A propos

BARRIERES DE CHANTIER EXTENSIBLES

SUIVEZ NOUS SUR LINKEDIN

Notre entreprise

Notre PDG

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de conseils sur nos produits ? N'hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider.

Contact