Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

25 September, 2013

Le téléphérique attraction ou transport urbain de demain Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

En plein essort, le téléphérique revient à la mode avec la réalisation de projets de Grenoble à Brest en passant par Toulouse. Le téléphérique, seulement une attraction ou le transport urbain de demain ?

Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

 

Une attraction touristique unique avant d’être un transport urbain

Telepherique urbain à Dubrovnik en Croatie Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

 

Le téléphérique, télécabine, ou encore funiculaire (même si le funiculaire un train d’altitude attachée à un ou plusieurs rails au sol) est un transport initialement né pour dans des domaines skiables pour remonter les usagers. Il est aujourd’hui utilisé dans le transport urbain et se révèle même avoir deux emplois.

Le premier de ces emplois est le tourisme car il permet de survoler la ville et de bénéficier d’un point de vue imprenable. Il faut avoir survolé la ville de Dubrovnik en Croatie pour s’en rendre compte ! Voici une petite vidéo pour ceux qu’y n’ont pas eu la chance d’y aller faire un tour :

 

 

 

Le téléphérique, connu comme le loup blanc

 

Telepherique urbain Allemagne Coblence Gare basse Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

Une des plus célébre télécabine est celle de Grenoble construite en 1934 afin de relier la ville à la Bastille. Elle est l’une des plus anciennes remontées mécaniques aériennes de transport urbain et elle a transporté plus de 13 millions de passagers dont 300.000 en 2013.

 

Un coût au kilomètre, 2 fois inférieur à celui d’un tramway

Un telepherique urbain à Coblence en Allemagne Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

Si le téléphérique coute moins cher que le tramway, c’est pour la simple et bonne raison qu’un kilomètre de câble coûte deux fois moins cher qu’un kilomètre de tramway. Ce qui coute cher est l’intégration d’une nouvelle ligne au sein de celles déjà existantes. Cette démarche implique de revoir la circulation et la signalisation de fond en comble parfois.

 

4 projets en cours : Grenoble / Grasse / Brest / Toulouse

Carte des projets de téléphérique urbain en France Le téléphérique : attraction ou transport urbain de demain ?

 

1. Grenoble 2014 : 

10 km de téléphérique destinés à relier en 29 minutes Fontaine à Lans en Vercors doivent être mis en place pour 2014. 2.400 personnes seraient transportées par heure pour un investissement de 50 millions d’euros. Cependant, Le maire UMP a proposé un contre-projet, avec un tracé entre Voreppe et la gare de Grenoble, qui coûterait quand à lui 120 millions. (sources : Les Echos)

 

2. Grasse 2014 :

Ce projet devait être réalisé cette année mais le groupe DV Construction, filiale du groupe Bouygues a pris du retard. Il devrait relier le coeur historique de la ville à la gare SNCF. Parcours de 570 mètres estimé à 40 millions d’euros.

 

3. Brest 2015 :

Ce téléphérique devrait faire se rejoindre le centre-ville de Brest et le quartier des Capucins situé à un demi-kilomètre. 650 personnes peuvent circuler chaque heure grâce à cette installation. Montant du projet : 15 millions d’euros.

4. Toulouse 2020 :

La mise en service sera pour 2020 même si annoncée initialement pour 2017. Ce téléphérique devrait relier l’université scientifique Paul Sabatier à l’Oncopôle. Il permettra donc ainsi de faire le parcours en 10 minutes par téléphérique, contre 30 minutes en métro et en bus ! 45 millions d’euros vont être déboursés pour se projet. Un réunion à lieu ce mois si pour finaliser les accords.

Pas une mince affaire

Cela paraît être une assez bonne idée lorsqu’il s’agit de franchir un fort dénivelé ou des obstacles comme de gros réseaux d’autoroute ou de voies ferrées cependant ce moyen de transport est loin de remplacer toutes nos lignes de bus. Ca serait quand même bien de partir au travail en téléphérique, non ?

À lire aussi :