Contactez-nous : 0086 53 28 57 57 752

contact@sinoconcept.fr

du lundi au vendredi
9h00 - 12h30 / 13h30 - 18h00

HEURE EN CHINE
08:51

Demander un devis

contact@sinoconcept.fr

Mobilier urbain /Protection et chantier/ Signalisation
';

Les fontaines Wallace à Paris, esthétiques et rafraîchissantes

 

Présentation de la fontaine wallace

L’été et la forte chaleur arrivent à Paris ? Quelle chance, les fontaines Wallace sont là pour déshydrater tout le monde !
Alors que l’été parisien s’annonce ensoleillé avec déjà quelques journées à 30°C, les habitants et ses visiteurs auront la chance de pouvoir se désaltérer gratuitement avec ces fontaines, indissociables de l’image de la plus belle ville au monde pour les touristes.
Très artistiques et utiles en fournissant de l’eau potable tout au long de l’histoire de Paris, elles plaisent tellement qu’elles se sont exportées à l’étranger.

MAIS AVANT TOUT, QU’EST-CE EXACTEMENT UNE FONTAINE WALLACE ?

Il s’agit de points d’eau potable publics se présentant sous la forme de petits édicules en fonte et présents dans plusieurs villes au monde (Saint-Sébastien, Montréal…). Elles ont été conçues et implantées le plus à Paris.

petit borne fontaine dans un parc

CONTEXTE HISTORIQUE

Les fontaines Wallace doivent leur nom à Sir Richard Wallace, un philanthrope britannique installé dans la capitale française.
En plus des fontaines, il a également fondé un hôpital et de nombreuses autres contributions au patrimoine parisien.
Éclectique discret et fidèle à sa nation d’adoption ou il repose désormais (cimetière du Père-Lachaise), il a une grande popularité parmi les Parisiens.

C’est au XIXe siècle avec l’arrivée d’une eau abondante et de bonne qualité que les fontaines à boire se multiplient.
C’est aussi à ce moment-là que la guerre de 1870 déclarée par Napoléon III contre la Prusse fait des ravages dans la population parisienne, assiégée et bombardée lors du siège de 1870-1871 par l’armée Prussienne.
De nombreux aqueducs sont détruits et le prix de l’eau déjà élevé est considérablement augmenté, de nombreux démunis ne peuvent alors se désaltérer gratuitement et la tentation des « marchands de vin » est alors très tentante.

Richard Wallace, qui s’occupait de l’accueil des blessés dans son hôpital, est alors ému par la souffrance du peuple parisien, il décida d’offrir 50 fontaines à boire à la ville.
Elles visent à la fois à embellir la ville sans faire dans le spectaculaire tout en désaltérant efficacement la population. Ci-dessous en 1911, des Parisiens s’abreuvent à une fontaine Wallace :

les premières fontaines Wallace

CONCEPTION

A l’origine, Richard Wallace conçoit et finance quasiment lui-même ses fontaines, esthétiques et utiles, elles doivent respecter le cahier des charges suivant :

– Taille : assez grande afin d’être visible, sans rompre avec l’harmonie du paysage,
– Forme : pratique d’utilisation et esthétique,
– Prix : abordable afin de produire plusieurs exemplaires,
– Matériau : résistant, facile à travailler et à entretenir (fonte…),
– Couleur : vert afin d’être discret et en harmonie avec le paysage.

Quatre modèles sont alors créés, différents par la conception et la taille : la fonte est retenue car il s’agit d’un matériau économique, facile à mouler, robuste, et très utilisé à l’époque.
Charles Auguste Lebourg, un sculpteur à qui il a déjà fait appel, améliore les croquis de Wallace afin faire de ces fontaines de véritables œuvres d’art. Ci-dessous, une caricature de Sir Richard Wallace :

dessin humoristique caricature de Richard Wallace

« Aider discrètement et efficacement ceux qui en ont besoin » : philosophie de Richard Wallace.

LES DIFFÉRENTS MODÈLES DE FONTAINES WALLACE

La ville de Paris compte près de 120 fontaines Wallace.

GRAND MODÈLE (2,71 M POUR 610 KG)

fontaine Wallace version grand modèle

Elle repose sur un socle à huit pans sur lequel vient s’ajuster la partie supérieure composée de quatre cariatides se tournant le dos et soutenant à bout de bras un dôme orné d’une pointe, ainsi qu’une décoration de dauphins.
Les quatre cariatides représentent la bonté, la simplicité, la charité et la sobriété.
Elles sont toutes différentes, soit par la position de leurs genoux et de leurs pieds, soit par la manière dont leurs tuniques sont nouées.
L’eau est distribuée en un mince filet depuis le centre du dôme, puis tombe dans une vasque protégée par une grille.
Pour faciliter la distribution avant 1952, deux gobelets en fer étamé retenus par des chaînettes étaient à la disposition du consommateur, ils ont été supprimés « par mesure d’hygiène ».
Paris possède près de 95 fontaines de ce type (modèle le plus courant).

MODÈLE À COLONNETTES (2,50 M POUR 500 KG)

Fontaine Wallace modèle de taille moyenne

Les cariatides sont remplacées par des colonnettes pour réduire le coût de fabrication.
La forme générale de la fontaine est comparable à celle du grand modèle, bien que le chapiteau ne soit pas aussi pointu, et la partie inférieure plus incurvée.
Il n’en reste aujourd’hui que deux à Paris, l’un rue de Rémusat, l’autre Avenue des Ternes.

MODÈLE EN APPLIQUÉ (1,96 M POUR 300 KG)

fontaine wallace à appliquer contre les murs

Au milieu d’un fronton semi-circulaire, un mascaron sous forme d’une tête déverse un petit filet d’eau qui vient tomber dans une vasque marine reposant entre deux pilastres.
Ce modèle, peu coûteux à installer, devait être multiplié le long des murs des édifices à forte concentration humaine du type hôpitaux, casernes…Il ne reste aujourd’hui qu’un seul exemplaire, situé rue Geoffroy-Saint-Hilaire.

PETIT MODÈLE (1, 32 M POUR 132 KG)

fontaine verte pour les parcs

Ce sont de simples bornes fontaines à bouton-poussoir, qu’on peut trouver dans les squares ou les jardins publics. Il y en a près de 21 à Paris.

CARTE DES FONTAINES À PARIS

Cette carte vous situera les différents types de fontaines à Paris, dont bien sûr les Wallace :

carte des fontaines de Paris

LES MODÈLES RARES

Envie d’en connaître plus ? Quatre modèles de fontaines Wallace sont uniques par leurs couleurs, allez les découvrir dans le 13ème arrondissement !

fontaine Wallace peinte en jaune

 Esplanade Pierre-Vidal-Naquet, peinte en jaune.  

fontaine Wallace peinte en rouge

Avenue d’Ivry et à l’entrée du parc des expositions de la porte de Versailles peinte en rouge.

fontaines Wallace peinte en rose

Rue Jean-Anouilh, peinte en rose.

DE PARIS À MONTRÉAL

Bien implantées dans Paris, les fontaines Wallace sont aussi présentes en province comme à Marseille, Bordeaux ou même Gap.
Elles se sont même « échappées » à l’étranger comme à Montréal ou Jérusalem ! Ci-dessous, une fontaine Wallace à Saint Sébastien en Espagne :

 superbe fontaine Wallace

CONCLUSION 

Issues d’une bonne intention de la part de Sir Richard Wallace, les fontaines qu’il a créés ont permis de rapidement aider la population parisienne.
Encore aujourd’hui, où l’eau et l’hygiène ne sont pas un problème pour la grande majorité des Parisiens, ces fontaines sont souvent les seuls points d’eau gratuits pour des personnes comme les SDF, riches ou pauvres, tous les passants pouvant s’y désaltérer et elles s’accordent très bien avec le mobilier urbain de chez Sino Concept.
Alors si la chaleur monte trop cet été, profitez-en pour vous y désaltérer car elles fonctionnent jusqu’au 15 novembre.

PLUS D’INFORMATIONS :

Un article de Citazine sur les fontaines Wallace. Voici une vidéo pour mieux vous expliquer ce genre spécial de mobilier urbain.

Qui sommes-nous ?

Sino Concept est un groupe industriel français basé en Chine spécialisé dans la signalisation routière, le mobilier urbain et le matériel d'évènementiel.
Sino Concept est un groupe industriel français basé en Chine spécialisé dans la signalisation routière, le mobilier urbain et le matériel d'évènementiel.

Les commentaires sont clos.